Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.03.2008

Avant les salles de bains !

6cc470ecb8e1f08bd89f7b20b0bf34b4.jpg

Hier, je vous ai parlé de la nouvelle vie des Bains Douches de la Madeleine à Besançon (lire la note du 4 mars 2008). Mais, connaissez-vous leur passé?
Ce bâtiment n’a même pas 100 ans. Erigé à l’initiative de la Caisse d’Epargne de Besançon à la place d’un petit corps de garde du XVIIIe siècle, il ouvrit ses portes en 1911. Collé à l’église Sainte-Madeleine, il servait, comme son nom le laisse supposer, d’établissement de bains publics à cette époque où la plupart des habitants du quartier ne disposaient pas de salles de bains. Il eut d’ailleurs cette fonction jusqu’à il y a peu de temps encore, car il ne ferma ses portes définitivement qu’en 2004.


df8ae7ae3fb72c817e9ba327fdc5d32f.jpg

Et savez-vous que, pendant la seconde Guerre Mondiale, le vitrail qui ornait sa fenêtre donnant sur la rue de la Madeleine fut détruit lors de l’explosion du pont Battant. La récente restauration du bâtiment l’a ressuscité, en s’appuyant sur son frère jumeau qui subsistait sur la fenêtre de la rue de l’Ecole.
Et puisque l’on parle de vitrail, n’oubliez pas d’admirer, si vous passez pas là, la grande verrière qui surmonte la porte d’entrée.


a6222e3defadde1390534c177f0b8c14.jpg

© Besançon Info. Le vitrail recréé en entier et détail, ainsi qu'un détail de la verrière centrale.

Les commentaires sont fermés.