Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.07.2009

Besançon sur France 2

Comme on pouvait s’y attendre, Besançon a été à l’honneur, hier après-midi, sur France 2, à l’occasion de l’arrivée de la 14e étape du Tour de France. Pendant la fin de la course elle-même, la ville n’a pas vraiment été montrée par les cameramen de la chaîne publique qui se concentraient davantage sur les coureurs que sur le parcours. Mais à l’issue de l’épreuve, la topographie si particulière de la cité enserrée dans la boucle du Doubs, la Citadelle ou encore l’église de la Madeleine et ses hautes tours ont été diffusées à plusieurs reprises. En revanche, je ne crois pas avoir entendu mentionner le classement de ses fortifications à l’Unesco, ni autre commentaire sur ses richesses.

12.07.2008

Le maire de Besançon cité dans Le Point

Obtention de l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des forteresses Vauban oblige, Jean-Louis Fousseret, signalé comme étant à l’origine de cette candidature, se retrouve cité dans le magazine Le Point de cette semaine dans les personnalités en forme, avec en prime sa photo. Il figure aux côtés de Jeannie Longo, qui malgré ses 49 ans défendra les couleurs françaises aux JO de Pékin, et Pascale Andréani, première femme nommée ambassadrice représentante de la France auprès de l’Otan.

Qui-Que-Quoi : Le Point du jeudi 10 juillet 2008, n°1869. En vente en kiosque.
Et en ligne sur ce lien.

26.06.2008

Même Radio-Vatican parle de Besançon

Les quotidiens nationaux, les magazines, les télés, les sites internet et même Radio Vatican, tout le monde parle en ce moment du diocèse de Besançon. La raison: son service vocation a lancé une star’ac, version curé. Cette “Prêtres Academy”, actuellement en ligne sur le web, a pour but de dévoiler le quotidien de ces hommes d’église par un média susceptible de toucher les jeunes. Chapeau pour cette idée fort originale de communication en ce début de IIIe millénaire.

En savoir plus
: un clic sur le site de “Prêtres Academy”

22.06.2008

Archéologia s’intéresse aux momies de Besançon

976b80af15394a27075e61b8afc086b5.jpg

L’exposition que le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon consacre à ses collections égyptiennes fait en ce moment la une du magazine national Archéologia. La momie d’Ankhpakhered, devant laquelle a été placé un masque funéraire, s’offre la couverture de ce numéro de juin. A l’intérieur, 30 pages très illustrées dévoilent les richesses de notre musée en la manière et surtout les récentes découvertes scientifiques sur la momification et ses techniques mises notamment en lumière par les scanners passés aux momies bisontines.

Qui-Que-Quoi : Archéologia, n°456, juin 2008, 6 euros. En vente en kiosque à Besançon et dans la France entière.

19.05.2008

Kengo Kuma fait parler de Besançon

4d9d9c9ff9a711eeab4bb55b2dbb6175.jpg

Le Figaro magazine de samedi dernier, 17 mai 2008, a intitulé son dossier principal “La revanche de la province” ou “enquête sur cet art de vivre qui s’invente loin de Paris”. Eh bien, Besançon n’est pas oubliée même si notre ville ne fait l’objet que d’une ligne. Il y est juste indiqué, dans l'article “Le tour de France des architectes” qui concerne le fait que tant les métropoles que les villes moyennes font appel aux plus grands designers urbains, que Besançon s’offre Kengo Kuma pour une cité des Arts (lire à ce sujet la note du 23 septembre 2007).

Qui-Que-Quoi : ce dossier est en ligne sur le site du Figaro.

28.04.2008

Besançon, bien mauvaise élève

17acbf3c40d666b4defa152b7ca883bd.jpg

Besançon nous avait habitué à être très très bien classée dans les palmarès des “Villes où il fait bon vivre”. Or, la voilà bien mauvaise élève dans le dernier, publié cette semaine dans le magazine Le Point. Alors qu’au tableau d’honneur, Nantes occupe la première place, suivie de Toulouse et Lyon, la capitale comtoise se fait désirer, ligne après ligne. On finit cependant par la trouver au... 46e rang! Pas très glorieux,. Tout au plus, peut-on se consoler en se disant qu’elle figure tout de même dans la première moitié puisque 100 communes sont citées. Quant à notre voisine Dijon, elle s’offre une respectable 8e place.
Face à un tel résultat, on se précipite évidemment sur les tableaux thématiques pour essayer de se trouver bon quelque part. Ouf, nous voici 23e, question distractions et sécurité. En revanche, à la rubrique liée à la démographie et intitulée “Ma ville est-elle dynamique?”, nous nous voyons relégué à la 75e place!
Un classement que Besançon risque d’avoir un peu de mal à digérer!

Qui-Que-Quoi : Dossier “Où vit-on le mieux en France?”, Le Point, n°1858 du jeudi 24 avril 2008. En vente actuellement en kiosque.
On retrouve encore quelques jours le dossier de ce numéro en cours et ses classements (cliquer pour chaque article dans illustration) sur le site internet de l’hebdomadaire: www.lepoint.fr.

15.11.2007

Besançon exposé à Paris

Hier s’est ouverte à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris une exposition consacrée à Vauban. Clôturant les manifestations du tricentenaire du décès de l’ingénieur militaire du Roi Soleil, celle-ci développe 5 thèmes : “Guerre, pouvoir et glorification sous le règne de Louis XIV”, “Vauban et l’art de la guerre”, “Les réalisations de Vauban”, “Vauban vu par ses successeurs”,”Quel avenir pour le patrimoine Vauban”. Si je vous en parle, c’est tout simplement parce que la partie “Les réalisations de Vauban” s’articule autour de quatre plans reliefs dont ceux de Besançon et du fort de Joux voisin. L’occasion donc d’admirer l’original du plan relief de notre cité, dont une copie se trouve au musée du Temps à Besançon.

Où-Quand-Comment : “Vauban, bâtisseur du Roi-Soleil”, Cité de l’Architecture et du Patrimoine, 1 place du Trocadéro et du 11 novembre, 75116 Paris, jusqu’au 5 février 2008.
En savoir plus sur cette exposition: un clic sur ce lien.

03.11.2007

Besançon doublement à l’honneur dans Connaissance des Arts

Le Bronzino de Besançon qui vient d’être restauré est certainement l’un des plus beaux tableaux maniéristes italiens conservés en France”. C’est en ces termes élogieux que le magazine national Connaissance des Arts présente dans sa dernière parution “La Déploration sur le Christ mort” peint au XVIe siècle par Bronzino et offert à cette époque par Cosme de Médicis à Nicolas Perrenot de Granvelle. L’exemplaire restauration qui a ravivé magistralement les couleurs originelles de cette oeuvre majeure des collections du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de notre ville fait l’objet dans ce mensuel de quatre pages, photo générale et de détails à l’appui.
Mais ce numéro de novembre met aussi à l’honneur notre Citadelle dans le cadre d’un “carnet de route” d’une dizaine de pages consacré à Vauban. Si le texte ne mentionne Besançon qu’en quelques mots à propos de son enceinte fortifiée, en revanche c’est par une photo sur deux pages des remparts de la Citadelle que s’ouvre cet article. Photo que l’on retrouve, en vignette cette fois, dans le sommaire.

Qui-Que-Quoi : Connaissance des Arts, n°654 novembre 2007. En vente en kiosque 7,60 euros.