Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.11.2008

Quand Bacchus veille

tête 138GR.jpg

138 GR.jpg

Il veille de longue date sur l’entrée de l’hôtel Pourcheresse d’Etrabonne, sis au 127 Grande-Rue à Besançon. Cet homme barbu, coiffé de raisins (une évocation de Bacchus sans doute) domine la belle porte sculptée de cet hôtel particulier plus connu sous le nom d’hôtel de Clermont, propriété des Soeurs de la Charité depuis 1862. Un bâtiment qui, curieusement, combine ce portail d’une grande richesse décorative à une façade assez sobre.


© Besançon Info.

Les commentaires sont fermés.