Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.01.2009

Carnet rose à la Citadelle

lemurien1_1.jpg

Tahina, petite Bisontine qui a vu le jour le 27 décembre dernier n’est pas un bébé comme les autres. Née au jardin zoologique du Muséum de Besançon, à la Citadelle, il s’agit d’une propithèque couronné, espèce de lémurien endémique de Madagascar particulièrement menacée. Elle est la fille d’Ulrick, âgé de 12 ans, et de Vick, âgée de 14 ans. La famille comptait déjà deux fils Douany et Bafana. Si chaque année Vick met bas, malheureusement jusqu’à présent, un petit sur deux de cette espèce très fragile meurt avant l’âge de 2 jours. D’ailleurs Tahina qui ne pesait que 100 grammes à la naissance a eu des débuts inquiétants. Au bout de 2 jours, les équipes du Muséum ont en effet constaté un affaiblissement préoccupant du petit et une absence de montée de lait chez la mère. Il a donc été décidé de mettre en place un protocole de nourrissage à la main, décision extrêmement rare au Muséum de Besançon car pouvant entraîner des désordres comportementaux, mais indispensable dans le cas présent, Tahina représentant un grand espoir pour la pérennité de la population captive où la plus jeune des femelles est aujourd’hui déjà âgée de 9 ans. Les équipes du Muséum se relayent donc nuit et jour pour lui donner ses dix biberons quotidiens (toutes les 2 heures en journée et toutes les 3 heures la nuit). Accrochée à une peluche, sa mère de substitution, bien au chaud dans une couveuse pour nourrisson, elle accroît ainsi son poids de plus de 2% par jour, tout en étant rendue tous les jours à sa mère à raison de deux périodes de deux heures. Une manière de ne pas perturber son futur comportement de propithèque.
Mais attention, il faudra attendre le printemps pour découvrir Tahina. La petite femelle ne sera en effet pas visible du public avant son sevrage qui interviendra en avril-mai.


lemurien2_1.jpg

Qui-Que-Quoi : les propithèques couronnés (« Propithecus coronatus ») sont très rares en captivité. Uniquement six zoos dans le monde, dont celui du Muséum de Besançon, détiennent cette espèce. Cette population en captivité comptait fin 2008 dix-sept individus dont seulement quatre femelles (l’une trop âgée pour se reproduire). C’est pourquoi la naissance de Tahina est réellement exceptionnelle. Au point qu’une équipe de production britannique réalisant des documentaires sur le monde animal pour les télés du monde entier vient aujourd’hui même à Besançon pour la filmer dans le cadre de l’émission “zoo nursery” dédiée aux bébés animaux et diffusée notamment sur France 5. Une belle manière de mettre en lumière le travail au quotidien de l’équipe de Muséum de Besançon pour la sauvegarde des espèces menacées.


©Muséum de Besançon.

Commentaires

Quelle bonne nouvelle pour le jardin zoologique, d'autant que cette espèce est peu représentée en captivité et surtout, qu'elle s'appauvrit à l'état sauvage !

Cela remplace le goût amer de la politique du marché de Noel de 2008, où l'on permettait la vente de fourrures de castor, animal protégé sur nos terres et extrêmement vulnérable...

Écrit par : June | 20.01.2009

C'est trop bien je suis trop contente pour la citadelle !! J'espère qu'elle va aller dans la bonne direction !!

Écrit par : marion la stagiaire | 28.01.2009

Les commentaires sont fermés.