Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.06.2009

A propos du Musée lapidaire

RIMG0014.jpgDans un commentaire posté le 31 mai dernier sur un article mentionnant le Musée lapidaire, djv2000 indiquait souhaiter quelques précisions à son sujet. Il suffisait de demander.


En fait, ce musée est installé dans l’ancienne église de l’abbaye Saint-Paul, située à l’angle des rues d’Alsace et Bersot à Besançon. Supprimée en 1769, l’abbaye devint propriété de l’Etat à la Révolution avant d’être vendue et morcelée. L’église elle-même fit office d’écurie pour les chevaux de l’armée au début du XIXe siècle, puis servit de magasin d’habillement de l’intendance.

En 1908, la compagnie du gaz ayant acheté les terrains contigus (actuellement EDF), celle-ci décida de raser le transept et le choeur de l’église, qui avait déjà perdu son clocher en 1832, pour s’agrandir.


En 1948, ce qui restait de l’église fut racheté à l’Armée par la Ville à l’initiative de Marie-Lucie Cornillot, la conservatrice du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie qui y avait fait entreposer les collections lapidaires (sculptures et éléments d’architecture datant de l’Antiquité au XIXe siècle). Le Musée lapidaire n’ouvrit que 10 ans plus tard, après une campagne de fouilles dans le sol de l’édifice. Mais en 1974, un problème de gardiennage entraîna la fermeture de ce lieu. Il l’est toujours!

On racontait au milieu des années 1980 que c’était parce que la voûte menaçait de tomber.

A la recherche d’un vestige d’une statue bisontine, j’ai eu l’autorisation d’y entrer il y a environ deux ans, toutes les pièces de l’ancien musée sont encore à l’intérieur.

 

©Besançon Info.

Commentaires

Merci beaucoup pour ces informations

Écrit par : djv2000 | 03.06.2009

Les commentaires sont fermés.