Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.12.2007

Et encore une !

f54b6f10060631c151421d89452edc81.jpg

Encore une distinction pour Besançon... et non des moindres. Notre cité est en effet la première grande ville française à recevoir la certification «European Energy Award®». Décerné par l’association Energie-Cités regroupant 24 pays, ce prix récompense le travail des collectivités européennes “résolument engagées dans la lutte pour la maîtrise de l’énergie et contre l’effet de serre”. Avec Grenoble Alpes Métropole, Echirolles et Montmélian, Besançon est l’une des quatre premières collectivités locales en France à être labellisées, rejoignant ainsi 200 autres communes d'Allemagne, de Suisse et d'Autriche.
Cette reconnaissance n’est en rien étonnante lorsque l’on sait que Besançon agit depuis plusieurs décennies pour atteindre une excellence environnementale. Et les résultats sont indéniables. Ainsi, entre 1980 et 2000, la consommation d’énergie de la ville a diminué de 40% et les émissions de CO2 de 52%. Besançon a mis en place un système de télégestion appliqué au réseau d’éclairage pour le gain en consommation d’énergie de 40%. Pour le chauffage et l’eau chaude de 2500 logements de Planoise, a été construite une chaudière bois d’une capacité de 7,3 MW (lire à ce sujet la note du 11 février 2006) Enfin, le conseil municipal a innové en adoptant, fin 2006, un plan bois-énergie, qui prévoit de créer un mini-réseau de chaleur au bois. Objectif: 15 chaufferies en cinq ans, qui viendront se substituer, à hauteur de 7 à 10 MWh, à la consommation précédente de gaz.

© Besançon Info. La chaudière bois de Planoise au moment de son inauguration.

Les commentaires sont fermés.