Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.02.2009

Chacun son métier !

Impossible au XVIe siècle à Besançon d’acheter boeuf ou veau chez le même boucher! C’est ce que révèle Paul Delsalle dans son livre “Boire et manger en Franche-Comté” paru en 2002, indiquant: “On ne mélange pas les produits. Les bouchers de Besançon qui vendent du boeuf ne sont pas autorisés à vendre du mouton et du veau; on les appelle les “bouviers”, au début du XVIe siècle. Les autres, qui proposent du mouton et du veau, sont appelés “moutonniers”.”
Et pas question de passer outre ces réglementations, sous peine d’amende. “En 1524, quatre bouchères de Besançon sont condamnées pour avoir fait du boudin de sang de boeuf et de sang de porc mêlés”, rapporte-t-il. Et de préciser qu’un autre boucher reçu une amende “pour avoir vendu du mouton sur un étal de brebis”. A chacun son métier!

Les commentaires sont fermés.