Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11.11.2007

Deux monuments aux morts envisagés

7c4429188573243fac66650873ab4abf.jpg

En ce jour du 11 novembre, anniversaire de l’Armistice mettant fin en 1918 à la Première Guerre Mondiale, quoi de plus normal que d’évoquer les 1531 Bisontins morts pour la France lors de ce conflit. Tous leurs noms figurent sur le monument aux morts de Besançon édifié en 1924 devant la Gare Viotte (lire à son sujet la note du 12 novembre 2005).
Mais savez-vous que dans un premier temps, il fut prévu d’ériger cet hommage, non pas à cet endroit, mais dans le cimetière de Saint-Claude. Et que deux monuments distincts avaient alors été envisagés. L’un aurait commémoré les anciens combattants acteurs de la victoire, l’autre la mémoire de ceux qui, tombés au champ d'honneur, n’avaient pas eu la chance de voir la fin des combats.

© Claude Bonnet : l’allégorie de la Ville de Besançon accompagnée d’un enfant évoquant la jeune génération. Détail de notre monument aux morts de la Gare Viotte.

Les commentaires sont fermés.